Pères Séparés inc.

Maintenir son équilibre dans la séparation

La « solution juridique » constitue « un moyen et non une fin en soi » pour nombre de pères qui ont surmonté avec succès l’épreuve de la séparation.

 

Selon ces pères, la solution véritable et durable se trouve dans la demande d’aide, le processus de deuil et la qualité de l’accompagnement.

BIEN S'INFORMER de ses droits et de ses obligations, 

POUR BIEN AGIR !

 

En tout premier lieu, il est important de préciser que Pères Séparés n’a pas le statut d’expert en droit ou de conseiller juridique. Il ne peut donc pas donner d’avis ou d'opinions juridiques. Notre mandat est d’informer et de sensibiliser les pères de leurs droits et responsabilités.

 

L’intervention à ce stade-ci tend à normaliser, dédramatiser et démystifier la situation afin que les pères comprennent mieux les enjeux juridiques qui les concernent. En parallèle, va s’enclencher un processus de réflexion évolutif sur l’expérience de la séparation (la perte) et la paternité, dans une perspective de leur propre reconstruction et de la coparentalité, pour le mieux-être de leurs enfants.

 

Le service se décline en six volets fusionnant les aspects juridiques au soutien socio-économique-émotif, pour de meilleurs résultats :

 

  • Sensibiliser et informer le père sur ses responsabilités et droits parentaux, selon les principes et l'esprit de la coparentalité. S'informer pour mieux agir.

  • L'aider à ramasser ses idées, à résumer sa pensée et à préciser ses besoins et son objectif, mais de façon réaliste, c.à.d. en tenant compte de sa situation présente et de son caractère évolutif. 

  • L’inviter au besoin à participer à des conférences/cliniques juridiques  pour parfaire ses connaissances et se mettre dans l'action sur des thèmes ou des aspects qui le concernent. Ces cliniques sont offertes généralement en après-midi d'une durée de 30 minutes, une fois au deux mois. Elles sont dispensées gracieusement par un avocat. 

  • Lui proposer des séances « cliniques juridiques » avec un avocat afin de vérifier ou de valider à huis clos certains points du droit familial ou pénal. Ces séances individuelles avec l’avocat durent 30 minutes. Elles sont offertes gratuitement quatre/cinq fois par année. 

  • L’appuyer dans la préparation d'une rencontre avec un avocat, d’une séance de médiation, et/ou d’une comparution à la cour. Ce sont des moments clés ou l’ÊTRE et le PARAÎTRE font toute une différence. La communication avec un(e) avocat(e) doit être structurée et concise, dénuée au possible d'émotions/de stress, et sans omettre les coûts. Une préparation efficace doit aussi inclure une bonne description de sa demande et des preuves de ses capacités parentales.

  • Négocier une bonne formule avec son avocat. Choisir un bon avocat et établir des ententes plus claires aide à établir un climat de confiance, pour un meilleur déroulement des procédures légales. Voici quelques pistes de notre accompagnement à considérer : 

        - bien négocier sa demande avec son avocat : Une garde partagée ou alternée, est-elle réaliste?

        - bien négocier un mode de facturation est un facteur clé dans le maintien de cette confiance : une tarification

          horaire, un montant forfaitaire ou un mixte des deux ? Consultez le rapport du Barreau sur la tarification 

        - demeurer vigilant et bien suivre son dossier, car la lenteur des procédures judiciaires peut faire grimper  

          facilement la facture.

  • Depuis janvier 2016, avec l’entrée en vigueur du nouveau Code de procédure civile, votre avocat a le devoir de vous informer de ces modes et vous avez l’obligation de les considérer.

L’aspect juridique ne peut tout résoudre à lui seul

Les pères qui viennent demander de l’aide à Pères Séparés sont en grande majorité confrontés à des conflits relatifs à la garde des enfants, des jugements non-respectés, aux droits d’accès et à la pension alimentaire et à des formes de harcèlement. Par la force des choses, le droit est accessoirement la porte d’entrée à l’organisme. 

 

Donc avec les pères et pour les pères, nous proposons des pistes qui favorisent une communication collaborative ET le cheminement personnel dans une résolution de conflit et de deuil tout en l'informant de ses droits parentaux. Une démarche qui s'intègre dans l'esprit de justice participative et de la réforme du Code de procédure civil en vigueur depuis le 1er janvier 2016.

 

Notre objectif est de maintenir la relation père-enfant dans une saine coparentalité, et cela passe par le bien-être du père, établir une saine relation coparental, la « restructuration de ses perceptions, de ses pertes et de ses croyances vis-à-vis de la justice » et la reprise en main de sa propre vie.  Cette responsabilisation s’appuie sur des leviers importants de la cour : s’efforcer de démontrer sa capacité parentale au lieu de s’acharner à prouver l'incapacité de l'autre.

 

En conclusion, peu importe où se situe le père dans son parcours de la séparation ou de sa perte, Pères Séparés lui offrira toujours l’espace de réflexion et de raisonnement nécessaires pour se redéfinir et s’adapter à sa nouvelle situation post-rupture.

 

Déclaration de principe sur la justice participative

"La justice participative est une approche, complémentaire à la justice traditionnelle, qui vise à prévenir et à résoudre les conflits. Elle mise sur la participation active et responsable du citoyen qui pourra choisir, selon le degré d’implication qu’il souhaite, le ou les moyens à utiliser pour résoudre complètement ou partiellement le conflit.

 

Ce site Internet a été conçu et développé exclusivement par les usagers et le personnel de Pères Séparés.

This website was entirely designed and developed by Separated Fathers' users and employees.

Droits réservés Pères Séparés inc.

Copyrignt Separated Fathers inc.